Comment préparer sa cérémonie funéraire, ses directives anticipées et ses dernières volontés

La première partie de l’article abordait pourquoi préparer sa fin de vie et sa cérémonie funéraire quel que soit son âge.

Abordons maintenant comment préparer:

les directives anticipées

les dernières volontés

la cérémonie funéraire

Les directives anticipées

Elles servent à faire savoir votre volonté sur les décisions médicales (réanimation, alimentation, hydratation et respiration artificielle…) au cas où vous n’en seriez plus capable en fin de vie.
En France, c’est la Loi n° 2016-87 du 2 février 2016 qui les régit. Elles sont valables indéfiniment, tant qu’elles ne sont pas modifiées par la personne elle-même.
Doivent absolument figurer sur le document : le titre “directives anticipées”, les nom et prénom, date, signature et lieu de naissance, sur papier libre ou avec le modèle du Ministère de la Santé.
Pour plus d’informations, contactez le Centre national des soins palliatifs et de la fin de vie  ou une association ayant une antenne locale.

Et le don d’organe ?

La loi est celle du consentement présumé, si vous n’aviez rien dit vous êtes considéré comme acceptant le fait de donner vos organes (sachant que ce n’est possible que dans moins de 1% des cas: mort cérébrale principalement).
Le plus simple si vous ne souhaitez pas donner vos organes, c’est de vous inscrire sur le registre national des refus.

Rédiger ses dernières volontés

Citation Sage Jean de la Fontaine

Les dernières volontés (à ne pas confondre avec le testament qui régit la répartition du patrimoine) abordent notamment les obsèques, du devenir du corps à la cérémonie.

Il est indispensable de les dater et signer mais à part cela vous disposez d’une grande liberté sur la forme et le contenu.
Voici une suggestion d’éléments à y faire figurer :

Annonce du décès et devenir du corps

– la liste des personnes à mettre au courant de votre décès avec un moyen de les contacter, ainsi que les annonces éventuelles à passer.
– le mode de sépulture : inhumation, crémation ou don du corps à la science.
– le lieu de sépulture ou de dispersion des cendres.
– ce que vous souhaitez au niveau du cercueil, des fleurs, des soins du corps. Sachant que vous pouvez faire appel à des pompes funèbres à l’avance pour préparer et payer.

La cérémonie funèbre

– cérémonie laïque ou religieuse ?
– éventuellement qui va la présider ?
– le choix du lieu : au cimetière, au funérarium, au crématorium. Mais vous avez aussi le droit de le faire dans un jardin privé, une salle au norme ERP ou même en pleine nature en faisant une demande préalable au maire ou au préfet.
– quels chants, musiques, textes, gestes symboliques ? Quel sens ont-ils pour vous ?
– écrire un témoignage, parlant éventuellement de votre vision de la mort et de la vie; un mot d’adieu à ceux que vous aimez.

Si vous en ressentez le besoin, vous pouvez demander conseil à un officiant professionnel pour préparer, et/ou l’engager pour qu’il la préside. Personnellement je propose ces différentes formules.

Conseils généraux

Pensez au fait que les funérailles sont autant pour le défunt que pour les endeuillés.

Respecter les volontés du défunt est une obligation légale de l’Article 433-21-1 du Code Pénal.

Veillez à ce que vos demandes soient conformes à la loi, au risque de mettre vos proches en difficulté.

Donnez-leur de la clarté sur les grandes orientations et plutôt des préférences, afin de leur laisser aussi de la liberté et l’opportunité de s’impliquer.
J’ai en mémoire un défunt qui avait demandé à ce qu’il n’y ait pas de cérémonie, ce qui a douloureusement privé la famille de soutien.

Accessibilité des documents de fin de vie

Pour que toute cette préparation soit utile, il faut que vos proches en aient connaissance. Parlez-leur-en, expliquez-leur où trouver ces documents signés, ou mieux donnez-leur-en une copie. Vous pouvez aussi en confier une copie à votre notaire, médecin de famille ou conseiller funéraire, sachant que ce n’est pas une obligation de passer par un professionnel.

Pensez à mettre à jour ces documents.
Cela sera utile d’y adjoindre un récapitulatif de vos codes personnels importants (email, réseaux sociaux, code pin…), vos numéros de comptes bancaires…

 

J’espère que cet article vous aura été utile, n’hésitez pas à laisser un commentaire ou à me contacter pour toute question.

Revenir au sommaire des articles