Une cérémonie pour se séparer en paix ?

Les séparations et les divorces sont devenus courants. Alors pourquoi contrairement aux autres évènements importants de la vie (mariage, décès, naissance…) ne sont-ils pas ritualisés ?

La majorité des couples aujourd’hui divorce par consentement mutuel et aimerait que cela se passe le mieux possible, notamment quand il y a des enfants impliqués.

Divorce et séparation pas (encore) ritualisés

Plusieurs raisons l’expliquent :
– le fait que divorcer soit récent culturellement* et que le christianisme, qui a eu un quasi-monopole sur les cérémonies, y soit réticent. Il y a un grand vide culturel. À nous d’oser innover et nous sentir légitimes à marquer cet évènement et à recevoir du soutien.
– La peur d’être confronté-e au conflit en présence de témoins, confronté-e à ses propres émotions douloureuses et destructrices ou à celles de l’autre.
– la honte et la peur du regard des autres. Que la relation dure toute la vie est vu comme un but en soi dans notre société, d’autant plus si vous vous êtes mariés (voir article vœux). Une rupture est souvent vécue comme un échec personnel, qui peut pousser à se replier.

* exception faite de la religion juive, où une cérémonie existe.

L'intérêt d'une cérémonie de séparation

– que vos émotions puissent être exprimées et accueillies : la tristesse et le deuil de la relation amoureuse, de la vie et des projets communs. La colère née du conflit, les peurs concernant l’avenir…
– se séparer sereinement pour bien vivre la suite de sa vie relationnelle.
– faciliter (si c’est souhaité) l’émergence d’une nouvelle forme de relation.
– permettre aux proches, eux aussi déstabilisés par l’évènement, d’être des soutiens et des facteurs de paix. Sinon le risque est grand qu’inconsciemment, ils choisissent un camp.
– transformer cette séparation dont vous pourriez avoir honte, en une fierté, celle d’être capable de se séparer de manière constructive dans un respect mutuel.
– et bien sûr, s’il y a des enfants, amoindrir l’impact de cette séparation. Les professionnels s’accordent à dire que les conséquences pour les enfants dépendent essentiellement de la manière dont les parents gèrent la situation.
Cette cérémonie est une occasion unique de permettre à l’enfant de ressentir au plus profond de lui-même que, si ses parents se séparent, le couple parental perdure et que vous continuerez à prendre soin de lui et à coopérer.

citation Benjamin Constant

La cérémonie dans le détail

Sachant que je conçois la cérémonie sur mesure avec vous, les éléments suivants ne sont bien sûr qu’indicatifs et chacun d’eux sera associé à un geste symbolique pertinent :
– se libérer mutuellement des engagements obsolètes
– exprimer ses émotions
– demander pardon
– gratitude et célébration
– esquisser vos intentions pour une éventuelle suite de la relation
– prendre de nouveaux engagements (de coopération, de respect mutuel…)
– demander / recevoir le soutien des proches

Cette cérémonie se déroule plutôt en petit comité. Invitez chacun au moins un ami intime capable de vous soutenir, les amis communs et si c’est pertinent la famille.

Les 2 conditions requises

Une intention partagée de se séparer de manière constructive, et une adhésion de chacun à la cérémonie et à son cadre.

Que vous soyez encore en conflit n’est pas un problème. La cérémonie sert justement à créer des conditions favorables à un apaisement.

Être déjà capables de coopérer est préférable mais pas impératif. Pour la conception de la cérémonie, il est possible que je fasse la navette entre les deux.

 Une cérémonie sans mon ex-partenaire est-elle possible ?

Oui, j’en ai déjà célébré, même si elle n’aura pas le même impact. Cette cérémonie pourra toutefois vous aider à traverser ce changement en ayant du soutien pour votre deuil et/ou fêter votre liberté retrouvée (comme les “Divorce Party” à l’américaine).

Si vous avez des questions, n’hésitez pas à me contacter.

Revenir au sommaire des articles